la Bretagne celtique

 Bretagne, région celtique au nord-ouest de la France:  histoire, culture, patrimoine

Licenced under cc by Broken Glass
Vous êtes ici:    › 
Photo by Gaius Caecilicus - Licence CC
Stormy coast


Photo Luginter - licence CC
Les "calvaires" en pierre sont emblématiques des villages bretons


Index du site:
la Bretagne - une introduction Le patrimoine celtique Tourist attractions - ce qu'il faut voir Cartes de la Bretagne 
Territoire, départements et villes Brittany climate Gîtes et locations en Bretagne Chambres d'hôtes en Bretagne


Photo licence CC by Chris (Archi3d)    Tout le monde en France connaît Astérix - et des millions de personnes dans le monde, bien au delà des frontières nationales, connaissent les livres ou les films qui montrent la résistance héroique d'Astérix et de son camarade Oblélix contre l'envahisseur romain. Les bandes dessinnées, créées par Uderzo et Goscinny à la fin des années cinquante, sont devenues des best-sellers aux années soixante, et restent à ce jour les BD français les mieux connues au monde.  
Village gaulois     Et comme les cartes dans les livres  Astérix nous le rappellent, c'est dans le coin nord-ouest de la Gaule, en Bretagne, que se trouve le village de nos résistants héroïques. Astérix et les siens sont des Gaulois, engagés dans une lutte d'arrière garde contre les envahisseurs latins qui avaient installé leur empire à travers une bonne partie de l'Europe de l'ouest – l'empire romain.
   Comme dans les îles brittaniques, la Britannia des Romains, les tribus celtiques de la Gaule ont été repoussées vers l'océan Atlantique par la marche inexorable de l'empire romain, comme par la pression des tribus germaniques venues de l'est, telles que ces Francs qui ont fini par donner leur nom à la France, alors que les derniers Gaulois celtiques avaient pris refuge à l'extrémité nord ouest du pays.

 Le roi ArthurLa Bretagne partage, avec le sud ouest de l'Angleterre, les histoires du Roi Arthur
   Il n'y a que dans la région nord-ouest de la France que la tradition gauloise, avec son parler et sa culture celtiques, à réussi à survivre; mais la survie fut forte, car cette langue celtique et ce patrimoineculturel ont réussi à se maintenir jusqu'à nos jours, malgré d'énormes pressions; c'est ainsi que la Bretagne se trouve être, aujourd'hui, la plus grande région de culture céltique qui reste sur le continent européen.
   Au cours du sixième siècle après Jésus Christ, l'empire romain se désintègre, les Romains quittent les îles britanniques, laissant ces îles fertiles sans réelle défenses contre les attaques d'autres tribus germaniques venus de l'est. C'est alors que les Angles et les Saxons envahissent "Britannia", qui devient la terre des Angles, Angleterre, chassant les tribus britanniques vers les extrémités ouest des îles. Devant l'aggression anglo-saxonne, de nombreux "Britons" fuient les îles britanniques pour se réfugier chez leurs cousins celtiques en Armorique, cette région nord ouest de la Gaule; et c'est ainsi que l'Armorique devient le pays des Britons, ou Bretons - c'est-à-dire la Bretagne.
Gauguin - costumes bretonnes      Costumes bretonnes traditionnelles, peintes par Paul Gauguin au 19° siècle
    Les Bretons sont donc les cousins des celtes britanniques, et à ce jour la Bretagne partagent beaucoup de points en commun avec les régions celtiques des îles. Un Gallois, parlant gallois, reconnaîtra des mots familiers en breton, et les habitants de Cornouailles - cette comté du sud ouest de l'Angleterre - ne se sentent pas très dépaysés en débarquant du ferry qui les amène de Plymouth à Roscoff.
    Les Bretons sont fiers de leur identité nationale, et de nombreux Bretons - surtout dans les rangs des nationalistes - se disent Bretons avant d'être Français. La langue bretonne est enseignée désormais dans de nombreux établissements scolaires publics, mais au grand dam des nationalistes bretons, n'a pas acquis le statut officiel comme celui acquis au pays de Galles par la langue galloise, par exemple, ou par le gaélique en Irlande. La Bretagne d'aujourd'hui a bien son conseil régional, comme toute région française, mais n'a pas de parlement comme l'Ecosse ou le pays de Galles.

    Comme dans les îles Brittaniques, les Bretons de l'époque préhistorique ont légué à la postérité un grand patrimoine culturel, et notamment des sites préhistoriques comme les mégalithes de Carnac (photo ci-dessus) dans le Morbihan, avec ses 3000 blocs de granite. Mais où que ce soit en Bretagne, le promeneur peut se trouver devant un dolmen ou un menhir, de grands blocs de granite dont les origines sont perdus dans la nuit des temps.
    L'identité culturelle de la Bretagne - reconnue officiellement depuis la signature d'une charte en 1977 - s'exprime à travers une culture et des coutûmes qui sont bien différentes de celles qu'on trouve dans d'autres régions de la France. Les touristes écossais qui viennent en Bretagne peuvent être surpris en entandant des aires de cornemuse, alors qu'ils se baladent dans une petite ville touristique en Bretagne. Mais la cornemuse - ou biniou - fait partie de la tradition musicale des régions celtiques d'Europe, tout comme la harpe - instrument emblématique du pays de Galles.
    Au cours des années soixante et soixante-dix, la musique d'inspiration celtique a connu une résurgence grâce à l'arrivée du rock celtique, véhiculé en France par des artistes bretons comme Alan Stivell, qui ont acquis une réputation internationale. Beaucoup d'autres ont suivi le chemin tracé, et aujourd'hui la musique bretonne celtique a une place privilégiée sur la scène musicale en France.
Photo licence CC - rhian vK
    A travers la Bretagne, de nombreux festivals et d'autres événements mettent en valeur le patrimoine et la culture celtiques de cette région, et son identité particulière. L'événement le plus important de l'année est le désormais célèbre Festival InterCeltique, qui se déroule tous les ans à Lorient, dans la première moitié du mois d'août. Fondé en 1971 sur la vague d'enthousiasme pour la musique celtique, le festival de Lorient s'inscrit désormais parmi les grands festivals internationaux français; il attire de nombreux artistes et musiciens de toutes les régions celtiques d'Europe, et même d'au delà – sans parler des plus de 600,000 visiteurs. Point d'orgue de ce festival, le grand défilé, avec des musiciens et danseurs de Bretagne et des autres régions celtiques aussi.




Text ©  Gitelink.com  Photos licence Creative Commons

Contact: email contact "at"  gitelink.com