Petit guide touristique de la Bretagne

Bretagne - terre d'accueil celtique au nord-ouest de la France; pays, tourisme, et traditions.  Le guide Gitelink
Jez Atkinson licence CC
Bienvenue en Bretagne - le far ouest celtique

Click map to enlarge
Quelques liens utiles
Gites et locations en Bretagne
Office de tourisme de la Bretagne
Chambres d'hôtes en Bretagne
Petits campings ruraux en Bretagne et Normandie

Photo licences CC by Josh Clark
Côtes d'Armor

Stormy coast - Photo by Guillaumee - licence CC

Photo licenced CC by jez AtkinsonVannes

 Contact:

brittany arobase gitelink point com

La Bretagne - une introduction

Index: en anglais  Brittany -  a tourist guide in English
La région, ses départements
et villes
Le patrimoine celtique Tourist attractions Petits hôtels
en Bretagne

Cartes de la Bretagne Le climat en Bretagne Main towns Manger breton

Pointe du RazLa Pointe du Raz
Depuis des siècles, la Bretagne est un pays d'accueil et de passage pour les voyageurs. Déjà bien avant l'âge du tourisme, cette province occidentale de la France, bravant sur son socle granitique les forces de l'océan Atlantique, fut un des lieux de passage entre la France et les pays lointains. Ses grands ports historiques, Lorient, Saint Malo or Brest, on vu passer des centaines de milliers d'hommes et de femmes, voyageurs, explorateurs, marins, militaires, en partance vers d'autres continents, d'autres pays, ou revenant de ceux-ci. Autrefois, à travers les ports bretons passait une proportion non-négligeable du commerce extérieur français, exportations et importations; du café et des épices depuis l'Orient et l'Arabie, des fourrures et du tabac depuis les Amériques, et tous ces produits que la France exportait vers d'autres pays à l'époque des trois-mâts et des goéletttes.

Au milieu du dix-neuvième siècle, l'arrivée du train à vapeur met la Bretagne à quelques heures seulement de Paris; et étant un peu moins loin de la capitale que les côtes méridionales, et bénéficiant d'un climat plus doux que la région côtière au nord de Paris, la Bretagne a commencé son essor comme région touristique, développant ses stations balnéaires comme Dinard.

Plus récemment, le développement du voyage international et des liaisons trans-Manche, ainsi que du TGV Ouest et des autoroutes et 2x deux voies, la Bretagne est désormais une région très accessible pour les touristes d'autres régions de France, comme des pays voisins. Aujourd'hui, la Bretagne est en quatrième place dans le classement des régions touristiques en France, et la région touristique la plus populaire du nord de la France. Elle est aussi la région française qui offre le plus de kilomètres de côte, soit 2730 km de littoral.

Bretagne connection
La Bretagne attire un grand nombre de visiteurs britanniques, non seulement à cause de la proximité géographique, mais aussi à cause des liens historiques qui relient les deux Bretagnes, la "petite" et la Grande. Pendant des milliers d'années, la Bretagne et les régions ouest des îles brittaniques ont entretenu des relations commerciales et humaines; les Bretons sont les cousins historiques des Gallois, des Ecossais, des Cornais et des Irlandais, des habitants de ces autres régions celtiques de l'Europe d'aujourd'hui. les noms de lieu en Bretagne ressemblent étrangement aux noms de lieu en Cornouailles (le sud ouest de l'Angleterre) ou aux pays de Galles; les deux Bretagne, "petite" et Grande, ont même chacune une contrée nommée "Cornouailles".

Dans la France d'aujourd'hui, la Bretagne administrative couvre les quatre départements du Finistère, des Côtes du Nord, du Morbihan et et de l'Ille et Vilaine. Ceci ne représente que 80% de la Bretagne historique, qui fut amputée de son cinquième département, la Loire Atlantique, lors du découpage de la France en régions à l'époque de Vichy, en 1941. C'est ainsi que la ville de Nantes, autrefois capitale de la Bretagne, ne se trouve même plus dans cette région – situation qui continue à ce jour à soulever des protestations, notamment de la part des nationalistes bretons.
Quoiqu'aujourd'hui la langue bretonne soit officiellement reconnue, et enseignée dans bon nombre d'établissements scolaires en Bretagne, de nombreux Bretons rêvent d'accéder à un plus grand degré d'autonomie, comme celles dont bénéficient les Gallois, les Irlandais, les Ecossais ou même les cousins celtes de la province espagnole des Asturies.

La campagne bretonne

En termes géographiques et topographiques, la Bretagne est une région ondulante de collines et de vallées, avec des plaines côtières. La Finistère se caractérise par ses landes sauvages et granitiques. La région culmine à une altitude de 387 mètres, à un point nommé Roc'h Ruz, piton granitique dans la lande armoricaine.
Alors que l'image classique de la côte bretonne représente les déferlantes atlantiques se brisant sur des rochers granitiques, la côte bretonne est en réalité très diversifiée, comprenant de petites baies au pied des rochers, des étendues côtières plates, des criques, des dunes et de longues plages de sable fin; les centaines de criques et de petits ports offrent de nombreux rades et abris pour les bateaux de plaisance, faisant de la Bretagne la région française la plus populaire auprès des amateurs de la voile. La côte du Morbihan, exposée au sud ouest, bénéficie d'un climat particulièrement doux.
Si le tourisme représente l'activité économique principale de la côte bretonne - devant la pêche, à l'intérieur c'est l'agriculture qui représente un des secteurs forts de l'économie bretonne. La Bretagne est une des régions française les plus importantes pour la production de légumes, notamment des artichauts, des choux-fleurs, des carottes et des pommes de terre. Mais grâce à son climat doux, l'agriculture bretonne est aussi spécialisée dans la production de produits laitiers, et de volailles. Malheureusement, le développement de l'activité agricole intensive n'a pas été sans coût pour l'environnement local, et de nombreux cours d'eau bretons souffrent de haut niveaux de résidus agricoles, phosphates et nitrates en particulier. De temps en temps, une concentration de résidus agricoles dans les eaux côtières provoque un envahissement par des algues vertes, qui détruisent les écosystèmes naturels. La gravité de ce problème est désormais reconnue, et on peut espérer que la réduction de l'utilisation de produits chimiques, et l'adoption d'une agriculture plus respectueuse de l'équilibre naturel, fera en sorte que les problèmes de pollution rurale en Bretagne, qui ont souvent fait la une des journaux nationaux, ne seront bientôt plus que des souvenirs du passé.


Gites en Bretagne Guide Auvergne
Guide Provence Les côtes françaises